Noël: mon anniversaire #1

Noël... voilà bien la fête la plus populaire et médiatique de notre culture. Mais entre deux épisodes de séries pleins de sapins et les promotions sur les chocolats, se rappelle t'on le sens et l'origine de tout cela ?
Au risque d'en surprendre quelques uns, Noël est avant tout un anniversaire... Non pas celui d'une célébrité ou d'un dirigeant politique, mais celui d'un charpentier d'il y a 2000 ans. Son nom: Jésus de Nazareth. Sa particularité: il a sauvé le monde.

Noël est d'abord la fête de la naissance du sauveur du monde: un anniversaire.

à suivre

Retour ↑

Comme vous le savez tous, la date de mon anniversaire approche. Tous les ans, il y a une grande célébration en mon honneur et je pense que cette année encore cette célébration aura lieu.

Pendant cette période, tout le monde fait du shopping, achète des cadeaux, il y a plein de publicité à la radio et dans tous les magasins, et tout cela augmente au fur et à mesure que mon anniversaire se rapproche.

C’est vraiment bien de savoir, qu’au moins une fois par an, certaines personnes pensent à moi. Pourtant je remarque que si au début les gens paraissaient comprendre et semblaient reconnaissants de tout ce que j’avais fait pour eux, plus le temps passe, et moins ils semblent se rappeler la raison de cette célébration. Les familles et les amis se rassemblent pour s’amuser, mais ils ne connaissent pas toujours le sens de la fête.

Je me souviens que l’année dernière, il y avait un grand banquet en mon honneur. La table de la salle à manger était remplie de mets délicieux, de gâteaux, de fruits et de chocolats. La décoration était superbe et il y avait beaucoup de magnifiques cadeaux emballés de manière très spéciale.

Mais vous savez quoi ? Je n’étais pas invité... J’étais en théorie l’invité d’honneur, mais personne ne s’est rappelé de moi et ils ne m’ont pas envoyé d’invitation. La fête était en mon honneur, mais quand ce grand jour est arrivé, on m’a laissé dehors, et ils m’ont fermé la porte à la figure... et pourtant moi je voulais être avec eux et partager leur table.

En réalité, je n’étais pas surpris de cela car depuis quelques années, toutes les portes se referment devant moi.

 

Ceci n'est que la première partie de l'article. L'auteur du texte m'est inconnu, si vous le connaissez n'hésitez pas à m'en informer.
La deuxième partie se trouve ici.

Cliquez ici pour dérouler la suite:
origine de Noël, anniversaire de Jésus

    Commentaires

    Twitter Facebook Nouveau
  • Le 28/12/2017, par Visiteur
    Merci de nous secouer un peu, Jésus l'invité d'honneur de notre fête....
  • Le 29/12/2017, par Lionel
    Ne faudrait il pas abandonner cette "fëte" du consummérisme inconscient aux marchands du temple ?
    De toute évidence ils sont revenus plus cupides que jamais, exploitant scinetifiquement nos passions tristes
    (et en plus les huitres c'est super dangereux à ouvrir)
    Jésus n'étant vraisemblablement pas né en hiver, et donc pas plus le 25 décembre que lors du solstice d'hiver ( contrairement au dieu Mithra ! )... son anniversaire de (re)naissance ne serait il pas définitivement à Paques ?
    Mais le plus cruel, enfant, fut la découverte du mensonge de mes parents (pourtant catho liques) concernant le dénommé Père Noêl. J'étais tellement vexé que je me suis empressé d'aller ouvrir les yeux de ma petite soeur... qui ne pas cru ! Il est des vérités qui ne se confessent.
    Bravo et merci pour tes dessins qui sont de plus en plus expressifs et inspirants.
  • |-> Le 29/12/2017, par Amarine

    Le 25 décembre, le 17 septembre ou le 3 février n'a que peu d'importance dans l'absolu. Le calendrier liturgique proposé par l’Église s'est construit au fil des siècles dans un souci de pédagogie; nous proposant de parcourir la vie de Jésus au cours d'une année. Et si le solstice d'hiver est souvent évoqué comme explication de ce choix de date, ce n'est pas forcément à raison. (cf : lien vers une explications potentielle). 

    Noël célèbre Dieu qui se fait tout petit, qui vient au plus près de nous. La fête de Pâques quand à elle fête la victoire de Jésus sur la mort, sa résurrection. Ce ne sont pas les mêmes évènements.

     

    Quand au père Noël, je suis entièrement d'accord. Mentir ainsi au enfants, en plus d'être stupide, est parfois bien cruel pour certains d'entre eux.