Paranoïa

Imaginez quelques instants que vous soyez un terroriste. Vous décidez de faire exploser une bombe dans une gare pour tuer le plus de gens possible qui se soient pas d'accord avec vos idées. Comment vous y prendriez vous :

  • Une grosse bombe du 19ème siècle, minutée grâce à un gros réveil qui fait tic-tac, dans une valise posée dans une consigne ?
  • Une jeune recrue fanatique est affublée d'une ceinture de charge explosive et va se faire déchiqueter au milieu des gens sur le quai ?
  • Une charge explosive miniaturisée, à explosion télécommandée, collée sur un pillier soutenant le toit ?

Avouez que la première hypothèse est de loin la moins probable. Pourquoi donc tant de stress autour des "bagages abandonnés" et autre "colis suspects" ? Combien de voyageurs étourdits ont laissé leurs picnic sur un banc et ont provoqués des retards pas possibles, de l'adrénalines chez les journalistes et mobilisées des démineurs en grands nombre... Combien d'argent dépensé à chaque fois qu'un enfant laisse tomber un jouet de sa poussette ? Et surtout que d'angoisse et de suspicion pour rien !

Certe il y a des gens malintentionnés et des fous armés, je ne dis pas qu'il ne faut pas faire attention. Mais de là à instaurer une paranoïa chez le citoyen ordinaire... on peut trouver un ton plus juste. Plutôt que de verifier constament s'il n'y a pas un paquet abandonné sous notre siège, réapprenons à parler à nos voisins de wagon. Au lieu de paniquer si quelqu'un laisse tomber un objet de son sac, rendons lui et souhaitons lui une bonne journée. Faisons en sorte qu'il n'y ai plus de gens assez desespérés pour commettre un attentat suicide. Apprenons aux enfants et même aux adultes à dialoguer, impliquons nous pour que la société ne laisse personne de coté.
Bon, certe on va me taxer d'optimiste irréaliste au grand coeur, mais tant pis. Je suis consciente qu'il s'agit d'un problème de fond et qui ne se résoudra pas en deux jours. Et je remercie également les policiers et autres chargés de sécurité pour le travail qu'ils fournissent. Mais ça n'empêche pas que chacun fasse sa part, même très modeste... Les gouttes d'eau font la mer smile

Retour ↑